Des poèmes et de la poésie
Accueil >

Détail du poème De celui, qui est demeuré, et s'amie s'en est allée

De celui, qui est demeuré, et s'amie s'en est allée de Clément Marot

 

 

De celui, qui est demeuré, et s'amie s'en est allée.



Tout à part soi est mélancolieux
Le tien servant, qui s'éloigne des lieux,
Là où l'on veut chanter, danser et rire :
Seul en sa chambre il va ses pleurs écrire,
Et n'est possible à lui de faire mieux.

Car quand il pleut, et le Soleil des Cieux
Ne reluit point, tout homme est soucieux,
Et toute bête en son creux se retire
Tout à part soi.

Or maintenant pleut larmes de mes yeux,
Et toi, qui es mon Soleil gracieux,
M'as délaissé en l'ombre de martyre :
Pour ces raisons, loin des autres me tire,
Que mon ennui ne leur soit ennuyeux
Tout à part soi..



Poèmes de Clément Marot